Scratch est un logiciel gratuit qui peut être difficile à utiliser. Il comprend plusieurs niveaux : débutant, intermédiaire et expert. Il permet de contrôler et de programmer des robots. Pour savoir comment programmer un robot, il convient de connaître son interface.

L’interface de Scratch

Scratch est composé de projets. Il s’agit des animations, des jeux et tout ce qui peut se faire à l’aide du logiciel. Son programme est conçu pour monter des projets qui seront ensuite partagés. Autrement dit, dans Scratch, un projet est une application créée avec ce logiciel.

Cet outil dispose de deux éditeurs : un éditeur en ligne et un autre hors connexion. Bien que les deux soient similaires, ils présentent, toutefois, des différences. Le logiciel fonctionne avec la plupart des systèmes d’exploitation (Windows, Mac, Android, etc.). L’interface du logiciel se divise en deux sections : la section d’exécution du projet et celle de développement du projet.

Le menu comprend le logo qui renvoie directement sur le site, le globe terrestre sur lequel on peut choisir la langue, les onglets fichiers et édition. L’onglet fichier permet d’ouvrir, de créer, de modifier ou d’enregistrer un fichier. Dans l’onglet tutoriel se trouvent des exemples et les bonnes pratiques à suivre. En bas de la page se trouvent les commandes de construction.

La programmation

Les différents types de programmation sont répertoriés par des couleurs

· Bleu foncé pour les mouvements

· Violet pour l’apparence

· Ceylan pour les sons

· Vert pour le stylo

· Bleu pâle pour les capteurs

· Vert pâle pour les opérateurs

· Violet foncé pour l’ajout des blocs

Les blocs de construction ont des commandes spéciales qui leur permettent de fonctionner différemment des autres. Ils peuvent s’insérer à l’intérieur d’autres blocs pour interagir. La programmation par blocs sera proposée à des élèves à partir de 11 ans. Les plus jeunes eux apprendront une programmation simplifiée via une manipulation d’icônes pour commander leur robot scratch.

Comment programmer un robot avec Scratch ?

Dans la version qui s’adresse aux collégiens, pour programmer une action, il suffit de cliquer sur la couleur correspondante. En fonction des actions voulues, on peut cliquer sur plusieurs couleurs différentes. En cliquant successivement sur le bleu foncé, le Ceylan et le bleu pâle par exemple, on compile les mouvements, le son et les capteurs. Une fois cela fait, un drapeau vert apparaît, et il suffit de cliquer dessus pour voir le résultat. Les élèves peuvent ainsi découvrir la programmation robotique.

Les utilisateurs ont également la possibilité de modifier le travail fait ou de personnaliser les images et les sons. À l’aide de l’onglet costume, il est possible changer le lutin de base par une image de son choix ou importer une image depuis son ordinateur ; idem pour le son. Si la musique de Scratch ne vous convient pas, vous allez dans l’onglet sons pour sélectionner une autre ou importer votre musique depuis la bibliothèque.